Perrine Camus

photo perrine

 

Parallèlement à ses études de théâtre et de philosophie, elle débute sa formation dans divers styles  de danses et de percussions.

De son intérêt pour ce qui unit la musique et la danse, elle rencontre dans la pratique des danses percussives comme les claquettes, le flamenco et les percussions corporelles la fusion idéale du mouvement et du rythme. En percussions corporelles, c’est auprès de Jep Melendez, Nestor Busquets, Hofesh Shechter, Max Pollak, Olivia Rosenkrantz, Keith Terry, les Barbatuques et bien d’autres qu’elle développe de nouvelles et différentes techniques. Et c’est au sein du groupe Barcelonais TOK, qu’elle commence son travail de recherche et de création.

De cette recherche naîtra une conférence-spectacle sur les percussions corporelles (commande du conservatoire de Brest). Puis la poursuite de nouvelles sources d’inspiration la conduiront à Londres où elle fait la rencontre de chorégraphes de la scène contemporaine auprès desquels elle poursuit sa formation. De la découverte de ces nouvelles techniques, elle développe une danse colorée de nombreuses influences où la musique est le 1er “moteur”, là où le mouvement dans un jeu libre et instinctif, répond à une sensation perçue par le son, les vibrations… et du geste rythmé, la danse devient percussive et parfois sonore. Elle crée pour des pièces chorégraphiques et des ensembles vocaux, et dispense régulièrement des stages pour diffuser l’originalité de ce langage auprès d’un large public, amateur et professionnel du spectacle”